Oui Dire Editions - Site officiel

Contes traditionnels, créations contemporaines, pour tous les publics, de la petite enfance à l'adulte

Le Récit de Shéhérazade

Bruno de La Salle, Abbi Patrix, Pascal Fauliot

Les nuits des 20, 22 et 24 juillet 1983, Le Récit de Shéhérazade était programmé au Festival d’Avignon et enregistré par France Culture. C’était la première fois que le Festival proposait un spectacle pendant toute une nuit, la première fois qu’il accueillait des conteurs. Cette narration spectaculaire, annonciatrice du renouveau du conte, est restée mémorable par la force de son histoire, ses drames et ses facéties, et par la qualité de ses interprètes. Contribuant à la connaissance du patrimoine immatériel de l’humanité, ce récit est un hommage à l’intelligence et au courage des femmes dans toutes les sociétés du monde. Il nous rappelle combien la circulation de la parole est, pour les humains, aussi vitale et nécessaire que celle de l’eau.

.

Téléchargement de la version numérique inclus avec le coffret

60,00 €

Le Récit de Shéhérazade

Coffret livre + 7 CD comprenant l'intégrale de cet événement oral et narratif.


Le roi Sharyar, puissant parmi les puissants, trompé par son épouse a juré de ne plus jamais se marier plus longtemps qu’une nuit avec une femme. Chaque nuit il épouse une femme et chaque matin il la fait exécuter. Alors, vient s’offrir à lui une jeune femme, Shéhérazade qui par le pouvoir de la narration et de ses ruses va ramener ce fou furieux à la raison et à l’amour. Elle va suspendre chaque matin son récit avant que le jour ne se lève. Chaque fin de nuit, chaque mille et une fins de nuit, elle suspend son histoire. Et chaque matin, le mari furieux pendant mille et un matins doit renoncer à l’assassiner, non par charité mais seulement pour savoir la fin. Ce sont mille et un lendemains pendant lesquels il va devoir patienter. Ce sont mille une nuits au cours desquelles elle va lui raconter qu’il est bien vrai que l’innocence, la coquetterie et la sentimentalité des femmes sont souvent la cause de grands malheurs mais lui raconter aussi que l’inconstance, la prétention et la lâcheté des hommes contribuent aussi souvent à des catastrophes. Que hommes et femmes rendent presque inaccessible la véritable harmonie d’un amour. Ce seront Mille et une nuits à la fin desquelles le roi Sharyar devra reconnaître la victoire finale de l’intelligence amoureuse de son épouse et se jeter sur elle pour l’embrasser.

Le Récit de Shéhérazade de Bruno de La Salle, Pascal Fauliot, Abbi Patrix. Direction artistique, Bruno de La Salle. Direction musicale, Jean-Paul Auboux. Enregistré les nuits du 20, 22 et 24 juillet 1983 au festival d’Avignon par France Culture. Restauration audio, Pierric Guennégan.

Raconter et écouter une histoire est une drôle d’aventure. Il y en a de toutes sortes, des courtes, des longues, des émouvantes, des énigmatiques, des amusantes, dans des tas de formes différentes, conçues dans des situations variées, approchées à partir d’intentions diverses et racontées avec des voix aussi différentes que nos personnalités et nos compétences. Devant ce labyrinthe de solutions, il fallait choisir et ne pas tout vouloir à la fois. Alors, cette année-là, nous avions choisi de raconter et de vous faire entendre une partie, une toute petite partie, du Récit de Shéhérazade, une de ces interminables et fascinantes mille et une nuits. Et puisqu’elles étaient interminables, ces nuits, il nous fallait une nuit entière pour en goûter la saveur. Nous avions besoin d’un événement qui rassemblerait tous ceux qui avaient besoin de découvrir quelque chose. Et ce quelque chose, c’était entendre une vraie histoire, comme on n’en avait plus entendu depuis des siècles. Celle-là commença au crépuscule et se termina à l’aube, et même un peu plus tard, les 20, 22 et 24 juillet 1983, au Festival d’Avignon, parce que nous étions en été et que les nuits étaient courtes, et que tout ce que nous avions l’ambition de raconter risquait de ne pas entrer dans ce trop petit morceau de nuit.

Nous étions jeunes et nouveaux conteurs. Nous ne savions pas grand-chose des techniques de narration qu’avaient pu utiliser nos prédécesseurs, presque rien des façons dont avait été racontée cette histoire au XIIIe siècle, dans ce Moyen-Orient mystérieux. Nous disposions de nos maigres expériences de conteurs et de celles que nous avions acquises en racontant l’Odyssée d’Homère, au même endroit, deux ans plus tôt. Ça avait été possible, ça le serait à nouveau et même, espérions-nous, bien mieux encore. Nous étions bien décidés à donner à entendre une histoire exceptionnelle, qui parle d’un autre temps, comme si elle était vraisemblable encore aujourd’hui. 162 | Notre intention première, c’était de retrouver l’émerveillement que nous en avait offert sa découverte. Nous avions aimé cette histoire. Ceux qui allaient nous rejoindre l’aimeraient aussi. Nous avions besoin d’eux pour expérimenter notre projet, pour partager ce récit avec eux. Comment allions-nous procéder ? Nous ne le savions pas encore. Comment le festival et ses festivaliers allaient-ils nous accueillir une seconde fois ? L’une de ces mille et une nuits avait été représentée dans les premières années du festival, en 1948, par Jean Vilar, à partir de la version de Jules Supervielle. Nous nous inscrivions dans ce chemin. Ils nous le permettraient encore. Mais une nuit, c’est très long. Il faudrait aller jusqu’au bout. Cette narration devait être suffisamment énigmatique, désirable, instructive pour nous garder tous éveillés jusqu’au matin. Bruno de La Salle


Auteurs Bruno de La Salle, Abbi Patrix, Pascal Fauliot
Interprètes Bruno de La Salle, Abbi Patrix, Pascal Fauliot, Michel Hindenoch, Solange Boulanger, Agnès Chavanon

Musique Jean-Paul Auboux, Bernard Chèze, Michel Cordier, Patrice Laurent, Jean-Claude Naschon, Angélique Naschon
Illustration Nathalie Novi
Collection Contes d'auteurs
Langue Français
Durée 398 mn - Coffret livre + 7CD
REF ODL927
EAN 9782376110095
ISBN 9782376110095
Ados et Adultes
927