Oui Dire Editions - Site officiel

Contes traditionnels, créations contemporaines, pour tous les publics, de la petite enfance à l'adulte

Exils d’espagne

Le récit de la Retirada méconnu du grand public a beaucoup à dire et à partager aujourd’hui encore. Cette partie bafouée de notre histoire, de cet exil collectif et subi, donne à réfléchir sur notre rapport à soi et à l’autre, sur la complexité des conflits, mais surtout donne à penser sur nos rapports à la solidarité. Susana Azquinezer parvient avec brio et justesse à retracer cette histoire collective de républicains espagnols au travers de destins individuels. Avec la braise des mots et de la musique, sans volonté d’incendie et sans jamais se départir d’une retenue humaniste, elle nous conte les réfugiés, la guerre civile, l’exode, les camps et surtout leur réussite en exil.

21,00 €

Exils d’espagne

La conteuse parvient avec brio et justesse à retracer l'histoire collective des républicains espagnols de la Retirada.


Certains Argentins descendent des Incas ou des Guaranis. Pour la plupart, nous descendons des bateaux ! Nous descendons aussi d’un rêve. Le rêve de tout quitter pour trouver la fortune et la liberté d’une vie meilleure au-delà de la ligne d’horizon. J’ai toujours rêvé au-delà de la ligne d’horizon. J’aime les contes et l’Histoire qui nous portent comme un fleuve, jamais tranquille. Des millions de Français et d’Espagnols n’ont jamais entendu parler des 500 000 réfugiés de la Retirada, traversant à pied les Pyrénées durant l’hiver 1939, car Franco a réécrit l’histoire pendant 36 ans. Une fois en France, ces femmes et ces hommes, d’abord internés, ont ensuite été de tous les combats : pour la libération des villes en temps de guerre, pour la culture, la justice sociale et la liberté en temps de paix. Avec le spectacle et cet album, je voulais leur rendre hommage : je devais conter la Retirada, en même temps à ceux qui l’ont vécue et à ceux qui n’en ont jamais entendu parler. Susana Azquinezer

Le collectage pour la création de ce récit a été réalisé par l’auteure lors d’entretiens avec des Républicains espagnols et leurs familles, qu’ils en soient ici remerciés. Merci également aux historiens Geneviève Dreyfus-Armand, Denis Peschanski, Progreso Marin, Miguel Martinez-Lopez et Marie-José Castaing pour leurs regards bienveillants sur ce travail.

Bibliographie sélective : Les camps sur la plage, un exil espagnol. Dreyfus-Armand / Temime. Autrement, 1995 - L’exil des républicains espagnols en France, de la guerre civile à la mort de Franco. Geneviève Dreyfus-Armand. Albin Michel, 1999 - Casbah d’oubli, l’exil des réfugiés politiques espagnols en Algérie (1939-1962). Miguel Martinez- Lopez. L’Harmattan, 2004 - La France des camps, l’internement (1938-1946). Denis Peschanski. Gallimard, 2002 - Antonio Machado, le chemin vers le dernier voyage. Monique Alonso, Antonio Tello. Mare nostrum, 2004 - Républicains espagnols en Midi-Pyrénées, exil, histoire et mémoire. Collectif. PUM, 2005. Journal de Rivesaltes 1941-1942. Friedel Bohny-Reiter. ZOE, 1993.


Auteurs & interprètesSusana Azquinezer
Musique Bernard Ariu, Patrick Licasale
Illustration Ghislaine Herbéra
Collection Résonances
Langue bilingue – Français / Espagnol
Durée 148 mn - DVDpack 2 CD
REF ODL903-04
EAN 9782917333501
ISBN 9782917333501
Ados et Adultes

Chronique Exils d'Espagne chroniqué par Le midi libre

Ni diseuse d’aventures ni comédienne. Susana Azquinezer est conteuse. Investie et habitée par son art, de sa voix, elle porte des spectacles aux reflets de l’histoire. Et la voici, pour la première fois, qui offre à entendre, en CD, la plus médiatisée de ses créations : Exils d’Espagne, de la Retirada à aujourd’hui.
Un enregistrement « militant », réalisé par les éditions Oui’Dire et en deux versions (française et espagnole). Une création saisie en studio, « sans lire évidemment afin de m’adresser personnellement à l’auditeur », et par laquelle la Montpelliéraine restitue l’histoire des Républicains qui ont fui la tyrannie franquiste en 1936. Souvenez-vous, « en quinze jours, 45 000 hommes, femmes, enfants et vieillards sont arrivés en France. Où ils ont été parqués dans des camps d’internement. A Rivesaltes, Niort, Rennes, etc. »
Joué en public plus de cent cinquante fois aux six coins de l’Hexagone depuis 2006, dont ici au musée Fabre, pour Quartiers libres comme à la Comédie du livre, son spectacle a récolté un florilège de critiques enthousiastes. Car, la dame ne s’est pas contentée de recueillir le témoignage des survivants, elle a creusé son sujet. Se faisant anthropologue historienne. « La recherche me passionne. Alors, quand j’ai réalisé l’ampleur de la Retirada, cette page honteuse de la France et entièrement effacée par l’Espagne de Franco, j’ai voulu comprendre. Les enjeux politiques comme la vie dans des camps sur la plage, entre fils de fer barbelés et mer. Et ainsi pouvoir donner de la profondeur à l’iceberg » qu’elle a mis à jour avant de tout transmettre au public... Qui réalise alors la tragédie humaine de cette part de l’histoire.

Mythes fondateurs
« Savoir donne de la force », assure Susana. Et, elle qui est née en Argentine, était institutrice avant d’atterrir à Paris, n’a jamais cessé d’étudier le « monde de la petite enfance ». Pour ce public friand d’histoires, elle devient conteuse. Curieuse et captivante. Émerveillée, comme une enfant, des mythes et des légendes, elle s’enchante en comptines... Car « ces perles de sagesse font rire, rêver et comprendre comment tourne le monde », apprécie la conteuse de sa voix chaude et chantante.
Mais comme « il existe plus de contes pour éveiller les adultes que pour endormir les enfants », Susana s’est passionnée aussi pour l’histoire des Tziganes, nomades traqués, comme celle des juifs ashkénazes qui ont fui l’Europe de l’Est, tels ses ancêtres. Et puis pour la Retirada. Des histoires tragiquement humaines qu’elle aime conter en compagnie d’un musicien, pour « faire le contrepoint » de ses mots choisis qui donnent vie à ces héros communs aux cœurs déchirés, à leurs pleurs, leurs peurs et à l’espoir.
Camille-Solveig Fol

903