Oui Dire Editions - Site officiel

Contes traditionnels, créations contemporaines, pour tous les publics, de la petite enfance à l'adulte

Place Tahrir

Des femmes de toutes les générations, militantes ou simples mères de famille, ont participé à la révolution égyptienne. L’espoir les a prises par surprise. Elles ont bravé leur peur, mais il leur a fallu affronter un autre obstacle de taille : celui d’être femme dans une société qui voyait leur place ailleurs que sur la place Tahrir. Jihad Darwiche dessine le portrait de femmes ordinaires emportées dans la tourmente de la révolution de janvier 2011. Une fresque de la vie au Caire, un hymne à l’espoir et au combat pour la liberté, accompagné avec lyrisme et tendresse par le piano d’Henry Torgue.

 

Téléchargement de la version numérique inclus avec le CD

21,00 €

Place Tahrir

Une fresque de la vie au Caire, un hymne à l’espoir et au combat pour la liberté.

Une fresque de la vie au Caire, un hymne à l’espoir et au combat pour la liberté.


« J’aime raconter des histoires de femmes. Que ce soit pendant la guerre au Liban ou dans les contes et les mythes, je les trouve souvent porteuses de vie et de lumière. La place de la femme a toujours été pour moi un indicateur essentiel pour dire l’évolution d’une société. Lorsque les Printemps arabes ont éclaté, suscitant tant d’espoirs, les femmes de toutes générations ont été présentes au cœur des événements. En Tunisie, en Égypte, au Yémen, à Bahreïn… elles ont été portées par le parfum de la liberté et le rêve d’une société nouvelle. Au Yémen, c’est une jeune femme qui a été propulsée par les événements à la tête du mouvement. Un fait riche de sens dans cette société profondément patriarcale. Il faut dire que les Printemps arabes dans leur écrasante majorité ont été des mouvements pacifistes et sans chefs. Une expérience nouvelle et pleine d’intérêt. Je ressens les récits de ces femmes prises dans l’espoir de la révolution en Égypte, comme un hommage à toutes les femmes. Par leurs gestes et leurs paroles, Layla, Asma, Marie, Yusra et toutes les anonymes sont éminemment universelles. Toute femme, et, au-delà, toute personne éprise de liberté pourront se reconnaître en elles. » Jihad Darwiche

Une part essentielle de ces récits vient des témoignages recueillis et publiés à compte d’auteur par Imad Tharwat, La femme et la libération des énergies de vie pendant la révolution égyptienne : Témoignages de jeunes filles et de femmes. D’autres ont été trouvés dans le journal as Safîr et sur les réseaux sociaux.


Auteurs & interprètesJihad Darwiche
Musique Henry Torgue
Illustration Gilles Rapaport
Collection Résonances
Langue bilingue – Français / Arabe
Durée 153 mn - DVDpack 2 CD
REF ODL901-02
EAN 9782917333495
ISBN 9782917333495
Ados et Adultes

Chronique Place Tahrir, chronique de Françoise Tenier

Elles s’appellent Layla, Asma, Marie ; elles sont épouses, mères, étudiantes, femmes au foyer, musulmanes, coptes... toutes étaient présentes sur la place Tahriren janvier et février 2011 au Caire. Là, elles ont pris conscience de leur asservissement en tant que femmes et citoyennes : « 68 ans à avoir peur » comme Layla, « enterrée vivante » comme Marie. A partir de leurs témoignages issus du livre d’Imad Tharwat, du journal as Safîret des réseaux sociaux, Jihad Darwiche se souvient qu’il a été journaliste pour raconter leur combat, leur détermination, leur engagement A la sobriété de leurs propos fait écho celle du conteur libanais. Avec ses phrases courtes, sa concision, la clarté de sa diction il rend encore plus prenants ces récits de vie chargés d’une émotion contenue. Un bel hommage rendu à des femmes courageuses dans la lignée des Récits de paix en temps de guerreà écouter chez le même éditeur. Un CD en français un autre en arabe, et le piano d’Henri Torgues présent dans l’une et l’autre version.

http://enfantsalecoute.blogspirit.com/

901