Oui Dire Editions - Site officiel

Contes traditionnels, créations contemporaines, pour tous les publics, de la petite enfance à l'adulte

Le Mahâbhârata

Le Mahâbhârata, joyau de la littérature sanskrite, nous conte l’histoire de deux branches d’une même famille se livrant une bataille fratricide. S’inspirant des conteurs traditionnels indonésiens, accompagnée d’un gamelan, Cécile Hurbault nous offre une version inédite de cette épopée fondatrice et nous transporte au cœur de la mythologie hindoue.

26,00 €

Le Mahâbhârata

Un disque au plus proche de la tradition orale indonésienne ! Sélection France Culture / LDN 2015


Texte fondateur de l’Hindouisme, le plus long de l’Humanité, né il y a 2000 ans en Inde, Le Mahâbhârata nous révèle comment l’Homme, tiraillé entre la quête de la vertu et la soif de pouvoir, parvient à purifier le monde car la destruction quasi totale de l’Humanité le conduira à une meilleure renaissance. Dans l’Hindouisme, le Dharma est la loi de la vertu qui régit l’ordre du monde. C’est à chaque homme de respecter son propre Dharma pour garantir l’ordre cosmique et ne pas faire sombrer l’humanité dans le chaos.

Le Mahâbhârata continue de refléter résolument notre monde moderne, oriental ou occidental. Sa mission est d’ouvrir à chaque être des chemins vers la connaissance de soi, afin de permettre à l’individu d’enrichir le collectif. Il est d’ailleurs raconté encore quotidiennement en Indonésie et dans l’Asie du Sud-Est où il a migré au cours des siècles. Sur l’île de Java, il est mis en scène par le théâtre, la danse, la peinture, et également lors de nuits de théâtre d’ombres appelé Wayang Kulit. Cet art traditionnel séculaire rassemble la population sur la place publique des nuits entières.

A l’origine spectacle de marionnettes javanaises, Le Mahâbhârata de la compagnie Jeux de Vilains rassemble durant quatre heures une marionnettiste-conteuse et un orchestre de gamelan constitué de seize musiciens. Au cours de ce moment proche d’un wayang kulit dans la pure tradition indonésienne, les spectateurs sont invités à écouter l’histoire, mais aussi à découvrir les marionnettes, la musique, à boire du thé, à se rencontrer, échanger, méditer, dormir, partir, revenir...

Le wayang kulit se pratique depuis plus de dix siècles aussi bien à la cour des rois et des nobles javanais et balinais que dans les zones rurales, les temples, les théâtres. Le public vient en masse partager ces cérémonies pour vivre un moment ensemble, intergénérationnel. C’est un art à la fois populaire et sacré.
On regroupe sous le nom de gamelan l’ensemble des instruments qui accompagne traditionnellement une représentation. Cet orchestre rassemble des métallophones, des percussions, des gongs suspendus ou posés, des instruments doux comme la flûte ou la cithare, des chanteurs et des chanteuses. Le gamelan doit être envisagé comme un instrument joué en commun, et non comme un ensemble de plusieurs instruments. Il est le symbole d’une société où chaque individu est au service du collectif. C’est le dalang (le conteur ou la conteuse) qui dirige le gamelan pendant une représentation grâce à des codes frappés au moyen d’un maillet en bois sur une caisse. Les musiques traditionnelles qui composent cet album ont été apprises et travaillées chez Widodo Wilis, dalang à Wonogiri sur l’île de Java.


Auteurs & interprètesCécile Hurbault
Musique Arnaud Halet
Illustration Jeux-de-vilains
Collection Contes d'auteurs
Langue Français
Durée 221 mn - Digipack 3 CD
REF ODL720-22
EAN 9782917333457
ISBN 9782917333457
8 ans et +

Chronique Le Mahâbhârata chroniqué par Enfants à l'écoute

"D'après un spectacle sur un mythe fondateur incontournable. Ça pourrait être compliqué et ennuyeux, c'est clair et passionnant grâce à une remarquable et fidèle adaptation qui rend limpide cette épopée complexe. Pour raconter « La Grande Guerre des Bharata », une seule récitante mais parfaite : grande clarté de racontage, sobriété, même dans les changements de voix pour camper un personnage. En fait la comédienne n'est jamais vraiment seule puisqu'un gamelan l'accompagne dans la plus pure tradition indonésienne - javanaise, précisément - la musique et les chœurs faisant partie intégrante du récit. D'accord, ça fait 3 CD, mais rien n'oblige à écouter d'une seule traite ce remarquable enregistrement."
Merci à Françoise Tenier pour cette belle chronique !

Pour la retrouver et consulter le blog, c'est ici : http://enfantsalecoute.blogspirit.com

Chronique Le Mahâbhârata au CLiO - Bruno de La Salle

Nous avons eu le plaisir et le privilège d'accueillir la compagnie Jeux-de-Vilains vendredi en juillet 2013 pour une représentation du "Mahâbhârata" dans le cadre du festival EPOS qu‘organise le CLiO. Immédiatement nous avons été sensibles à la sincérité de leur engagement pour la littérature orale, à leur dévouement pour une œuvre vaste et complexe du patrimoine littéraire mondial, à leur merveilleux compagnonnage avec un conteur d'épopée indonésien. [...] Nous avons découvert un travail soigné d'une exceptionnelle qualité. Cécile Hurbault est prodigieuse dans sa façon très vivante de porter le récit; Les musiciens qui l'accompagnent et constituent le gamelan donnent à entendre une musique peu connue et étonnante. L'ensemble est véritablement spectaculaire, très abouti et nous donne à entendre un chef d'œuvre peu accessible de la littérature mondiale. Bruno de La Salle

720