Oui Dire Editions - Site officiel

Contes traditionnels, créations contemporaines, pour tous les publics, de la petite enfance à l'adulte

Nuits du conte à Montréal

Ils sont venus de tous les coins du Québec et de par-delà les océans et ont jeté, dans le creuset du 11e Festival interculturel du conte du Québec, une myriade de personnages étranges, drôles, tragiques, teintés de joyeuses menteries et colorés d’une fantaisie sans bornes. Tous, selon leur culture et leur histoire, racontent ce qui nous rassemble, ce qui nous ressemble : la genèse du monde, les dieux et les hommes, l’amour et la haine, la sagesse et la folie, la lumière et les ténèbres, et surtout... tous ces petits travers propres à l’être humain.

26,00 €

Nuits du conte à Montréal

Cet album nous donne à entendre la fine fleur des conteurs de tous horizons ayant participé au 11e Festival du conte du Québec


Quelques uns des quatre vingt seize conteurs et musiciens venus du Québec, du Venezuela, de France, de Suisse, de Belgique, du Burkina Faso, du Congo, ont laissé sur ce disque une empreinte contée haute en couleur, témoignage de cette immense fête interculturelle de la parole. Il en reste un monde joyeux et fraternel, un monde de contes qui transcende les frontières et toute forme de clivage.

Fidèle à son rendez-vous bisannuel, le Festival interculturel du conte du Québec a eu lieu à l’automne 2011. Pendant dix jours, selon un itinéraire concocté par Marc Laberge, le conte a couru de Montréal en régions, de lieux culturels en restos et en cafés.

CD1 / "Le Jour et la Nuit", Jocelyn Bérubé. Un mythe étiologique connu de certaines tribus amérindiennes de la côte Ouest canadienne, mais, étrangement, connu aussi de certains peuples d’Afrique. Comme quoi le monde est petit… mais le conteur, de son grain de sel, l’agrandit.
"Le coq et le crocodile", Bertrand N’Zoutani. Un conte traditionnel d’Afrique centrale, conté
comme il se doit en musique !
"Une heure de son temps", Marie-Pier Fournier. Une belle histoire qui nous rappelle
l’importance du temps qui file... et file... sans que l’on prenne le temps de tisser ce «fil»... avec
ceux que l’on aime.
"Parole-Ailée le perroquet", Victor Cova Correa. Un beau conte de tradition orale d’un petit personnage fanfaron et fragile qui affronte les tyrans en y laissant quelques plumes. Une facétie contemporaine d’origine méditerranéenne remaniée à la sauce vénézuélienne.
'La véritable chasse-galerie', Simon Gauthier. Alors que j’étais dans le village Les Escoumins à souper chez Gaétan Pelletier, v’là-t-y pas que ce merveilleux conteur commence à m’raconter une légende de la chassegalerie. J’ai tout lu sur cette fantastique histoire et je demeure imperturbable, sûr d’avoir tout entendu. Mais non ! Cette chasse-galerie est vraie !
"On dansait pareil", Alexis Roy. Quand l’homme devient plus bête que la bête, même le Diable ne fait pas la différence. Une création de Johanne Alice Côté, inspirée d’un conte à rire traditionnel
du Québec.
"Les larmes du Sapitoi", Hélène Lasnier. Création inspirée d’Antidote, issue des Contes des sages taoïstes, parus aux Éditions du Seuil. Quand bellemère rime avec enfer…
"La ceinture fléchée", Claudette L’Heureux. Je raconte cette histoire en souvenir de ma mère,
la fille d’Eugénie, qui m’a maintes fois répété : « On n’est jamais si bien servi que par soi-même… » Depuis, je vis heureuse et j’ai toujours de nombreuses phrases lapidaires pour étayer mes vérités du moment.
"Les menteurs", Mike Burns. Une histoire traditionnelle irlandaise recueillie par Mike à 11 ans, dans le village de Baile’n Fheirtearaigh.

CD2 / "Le roi et son conteur", Éric Michaud. Tiré d’un conte du Moyen Âge. Un conteur fatigué d’avoir raconté toute la soirée pour son roi décide d’en finir en lui racontant une histoire sans fin...
"Thiziri et l’Ogre", Fahem Abes. Pour ma plus grande chance, les contes traditionnels kabyles ont nourri mon enfance. Thiziri et l’Ogre nous emmène au pied des montagnes du Djurdjura, où un grand-père et sa petite-fille affrontent Ogre et Sorcière...
"Le chant du huard", Myriame Martineau. En écoutant le chant du huard, au bord d’un lac, vous savez que la nuit va tomber. Mais cet emblème sur nos piasses est aussi un dieu protecteur. Gilbert Sewell, conteur Mi’kmag de Papineau Falls au Nouveau-Brunswick m’a conté son histoire.
"Auguste", Claude Delsol. Auguste ou comment un enfant de la balle, palefrenier, qui vit dans un cirque, devient grâce à ses copains les chevaux et à un coup du sort, jongleur et ensuite le premier clown...
"La rivière Noire", Eveline Ménard. Au fil de l’eau, les rencontres sont parfois inusitées, surtout les soirs de pleine lune...Cette histoire de lavandière entendue en Bretagne a échoué sur les bords de la rivière Noire, au Québec.
"L’oiseau Tonnerre", Robert Seven Crows. Un conte traditionnel des Indiens d’Amérique du Nord. Cette version comptemporaine, adaptée par JoAn Pawnee P., nous est contée par Robert Seven Crows, conteur Mi’kmag.
"La fée des eaux", Catherine Gaillard. Un conte merveilleux, une histoire du temps d’il y a longtemps, de celles qui recèlent des trésors et murmurent des secrets... une version lacustre de Dame Holle, de Grimm.

CD3 / "Adam et Ève", Nadine Walsh. Un poème érotique extrait de La Légende des sexes, poèmes hystériques. Un texte d’Edmond Haraucourt (1856-1941) écrit sous le pseudonyme de Sire de Chambley.
"Le Cri du Pneutosaure", Richard Gamache. Le « mécanimal » se cabre et fonce en brûlant son organe vocal ! Heerrrrrrrrr !!! Son cri déchire la nuit et sa rage rugit, sur le bitume un graffiti en noir et gris! Drôle de support de poésie que ce délire mécanique, sérieusement humoristique.
"La femme de pioche", Renée Robitaille. Ma grand-mère m’expliquait sa recette de tarte aux pommes quand, tout à coup, une femme bâtie comme un bahut s’est pointée dans le cadre de porte. C’était Sylvie, la première femme « mineur » au Canada.
"Dragon dragueur", Marc Sauvageau. Sortez un dragon de sa grotte mythique et transposez-le dans notre réalité contemporaine. Que croyezvous qu’il fera de ses veillées ? Attiser le feu ? Brûler la chandelle par les deux bouts ? Draguer ?
"Parole de forgeron", Kientega Pingdewinde Gérard. Extrait du spectacle Parole de forgeron, ce conte met en lumière différents problémes de notre société et les nombreux questionnements qui s’y rattachent. Un cheminement entre humour, dérision, poésie et tendresse.
"Le gardien de phare", Françoise Crête. Création. François Marcoux, après neuf mois seul sur son île perdue dans le Saint-Laurent, verra sortir de la brume un être pas très catholique. Maudit whisky ! Extrait de la chanson Mon vieux François, de Lawrence Lepage.
"Mme B", Danielle Brabant. Une tranche de vie offerte dans un récit bref et précis ; les faits, que les faits et tout y est.


Auteurs & interprètesJocelyn Bérubé, Fahem Abes, Mike Burns, Danielle Brabant, Françoise Crête, Victor Cova Correa, Claude Delsol, Marie-Pier Fournier, KPG, Catherine Gaillard, Richard Gamache, Simon Gauthier, Claudette L’Heureux, Hélène Lasnier, Myriame Martineau, Eveline Ménard, Eric Michaud, Bertrand N’Zoutani, Renée Robitaille, Alexis Roy, Marc Sauvageau, Robert Seven-Crows, Nadine Walsh
Musique Sébastien Bouhana, Jean-Pierre Sarzier, Pierre Laurendeau
Illustration François Girard
Collection Contes croisés
Langue Français
Durée 171 mn - Digipack 3 CD
REF ODL703-05
EAN 9782917333303
ISBN 9782917333303
Ados et Adultes

Presse La Grande Oreille. n°52 - juillet 2013

Ce triple CD nous donne à entendre la fine fleur des conteurs de tous horizons ayant participé au 11e Festival interculturel du conte du Québec. On y retrouve d’ailleurs avec plaisir Simon Gauthier et Renée Robitaille, conteurs québécois déjà découverts en France grâce aux éditions Oui’Dire. Les histoires offertes sont pleines d’humour et portent souvent un regard acéré sur la société des humains. Certaines d’entre elles proposent même des formes particulièrement originales comme la très fine critique de l’économie mondialisée de KPG (Kientega Pingdéwindé Gérard), le conte seulement constitué de mots commençant par la lettre B de Danielle Brabant et le conte érotique tout en métaphores imaginé par Nadine Walsh où Adam et Ève s’interrogent quant à l’usage de leurs attributs sexuels respectifs*. Voilà de quoi satisfaire les passionnés du conte, mais aussi les non-initiés qui peuvent ainsi avoir un aperçu de la richesse et de la contemporanéité des histoires transmises par les conteurs d’aujourd’hui. Dès 13 ans. Catherine Pinet-Fernandes

* Adam et Ève est un poème érotique extrait de "La Légende des sexes, poèmes hystériques" écrit par Edmond Haraucourt (1856-1941) sous le pseudonyme de Sire de Chambley. La grande Oreille qui n’avait reçu qu’une copie du disque en avant-première, ne disposait pas des informations concernant les sources des auteurs lors de la rédaction de la chronique.

Chronique Nuits du conte à Montréal - Françoise Tenier - Blog "enfants à l'écoute"

Trois CD et une vingtaine de conteurs. Beaucoup de Québécois, mais aussi des Africains, une Genevoise, un Kabyle et même un Languedocien. Il y a en a pour tous les âges, pour tous les goûts - des récits de la tradition québécoise (le diable à la danse, la chasse-galerie) aux légendes cosmogoniques (le jour et la nuit) en passant par les histoires qui jouent sur le langage. Parmi les contes plus réussis, Parole ailée le perroquet du Franco-Vénezuélien Victor Covea Correa ou comment résister à la dictature par l'ironie, Thirizi et l'ogre, petit chaperon rouge kabyle de Fahem Abes, la superbe Fée des eaux de la Genevoise Catherine Gaillard. Quant à Hèlène Lasnier, elle nous séduit avec une histoire de belle-mère et belle-fille qui commencent par se détester avant de s'apprécier. Tout ne convient pas aux jeunes oreilles, mais comme dans les veillées d'autrefois les enfants trouveront leur compte en grappillant dans l'enregistrement dans les trois CD (et surtout les deux premiers).

703